samedi 14 décembre 2013

Petitou au rapport !

Me revoilà !
Oh la la ! Il s'en est passé des choses depuis mon dernier récit !

Maman dit que je suis très malade et que je ne dois pas trop faire d'efforts. Elle n'aime pas ce mot "malade".
Tous les matins, elle m'appelle puis elle me donne le "médicament", cette chose au bon goût de fraise que j'aime bien.
Maman a l'air un peu moins triste, mais je sais qu'elle est inquiète.


On a fêté les anniversaires des filles le mois dernier. Moi j'aime bien les anniversaires car Maman nous donne encore plus de bonnes choses à manger.
D'ailleurs, Maman me donne plein de bonnes choses tous les jours, elle dit qu'il faut que je grossisse, elle me trouve maigre.
En tous cas, il y en a une qui n'a pas de problèmes pour grossir, c'est Whisky ! Elle est de plus en plus grosse ! Et puis quelques fois elle vient me chiper mes friandises, la vilaine !



Maman me parle beaucoup, comme toujours. Elle passe de longs moments avec moi sur le canapé à me caresser jusqu'à ce que je m'assoupisse.
De temps en temps, je grimpe sur son épaule et je mets mon nez sur son cou, ça la fait rire !
Elle a une image de moi, tout en couleurs, sur son bras.
Elle m'aime fort ma Maman...




samedi 14 septembre 2013

Immortel Petitou

Cette semaine, Petit Lait ne vous raconte pas ses aventures car il se repose.
C'est donc moi, sa maman, qui vais vous donner quelques nouvelles.

Après plusieurs examens (analyses de sang, d'urine et radiographie) à la clinique vétérinaire, le diagnostic est le suivant : Petit Lait a une pneumonie assez avancée et l'inflammation s'est récemment étendue aux tissus cardiaques. C'est pour cela que Petit Lait est très fatigué et a perdu beaucoup de poids.

Petit Lait a le moral, il mange bien et son poids commence à se stabiliser. Il s'accroche mon Petitou.

J'avais un projet depuis quelques temps, et cette semaine, je me suis lancée. Je n'en dis pas plus, je laisse les images parler d'elles-même...


L'original :


Le résultat :





vendredi 6 septembre 2013

Médicament

La semaine dernière, Maman m'a de nouveau mis dans la boite à ballade, nous sommes retournés voir la dame qui est à l'endroit où j'ai perdu mes testicules.

Quand nous sommes arrivés, Maman a discuté longuement avec la dame.
Puis la dame m'a emmené dans un endroit tout bizarre, elle me parlait mais je ne comprenais pas ce qu'elle disait. Ensuite elle m'a sorti de la boite à ballade et elle m'a mis dans une petite serviette tout en continuant à me parler tout doucement. Je n'osais pas bouger.
J'ai entendu des bruits étranges, puis la dame est venue, m'a allongé sur le côté et m'a remis dans la serviette. De nouveau, il y a eu ces drôles de bruits.
Elle est revenue encore une fois, m'a déposé dans la boite à ballade et m'a emmené vers ma maman.

Elle a parlé avec Maman. 
J'ai bien vu que Maman était triste, elle pleurait.
Puis Maman m'a caressé pendant un long moment, je me suis mis à globuler sous ses caresses, et après j'ai fait ma toilette.

Maman a encore parlé un long moment avec la dame, puis nous sommes rentrés à la maison.

Depuis ce jour là, Maman est souvent triste. Je me demande si elle a retrouvé cette chose que j'ai perdu, mais je ne crois pas.
Aussi, depuis une semaine, deux fois par jour elle me donne une cuillère de "mé-di-ca-ment". Je ne sais pas ce que ça veut dire mais j'aime bien ça, ça a bon goût !


Chaussette reste souvent près de moi.
L'autre jour, alors que Maman approchait la cuillère de médicament pour moi, Chaussette a repoussé la cuillère avec ses pattes. Maman avait l'air fachée, elle a même fait sortir Chaussette et j'ai pu avoir ma cuillère.

Mais, depuis quelques temps, je me sens assez fatigué. Maman vient me voir très souvent, je sens bien qu'elle est inquiète. J'aimerais savoir ce qu'il se passe...


lundi 26 août 2013

Quelque chose d'important ?

Jeudi soir, Maman nous met, les filles et moi, sur le canapé pour notre sortie.
Avant de rentrer les filles à la fin de la sortie, Maman les dépose chacune leur tour dans un petit panier et elle dit des nombres.
Puis vient mon tour. Maman me soulève entre ses mains et dépose un bisou derrière mes oreilles. Elle dit qu'elle me trouve plus maigre depuis quelques jours et qu'aujourd'hui je ne vais pas échapper à la pesée.

Elle me dépose dans le petit panier; je reste bien sage car je sais que quand elle nous met dedans il ne faut pas bouger.
Elle dit : "447... Qu'est ce qu'il se passe Petitou ? T'as perdu presque 100g !"
Elle me dépose de nouveau sur le canapé, je sens ses doigts qui me palpent.
Tu essayes de trouver ce que j'ai perdu, Maman ? C'était quelque chose d'important ?

Elle me prend ensuite dans ses bras, elle me caresse.
Maman est triste, je le vois bien, il y a de l'eau qui coule de ses yeux...
Je lève la tête vers elle. Tu es triste parce que j'ai perdu ce machin ?

*****

Vendredi, Maman vient me chercher dans la cage.
Elle me dit : "On va faire une ballade Petitou..."
Puis, elle me dépose dans la boite à ballade et nous partons en voiture.

La voiture s'arrête et Maman me transporte dans un endroit dont je reconnait l'odeur. Je me souviens, c'est l'endroit où mes testicules ont disparu !
Maman m'emmène dans une autre pièce où elle parle avec une dame. Ensuite, elle m'attrape, me sort de la boite à ballade et me dépose sur la table toute froide.

La dame me gratouille le dos, elle a l'air contente de me voir.
Puis elle me touche, elle me retourne, elle regarde dans mon pelage, dans mes oreilles, dans ma bouche... Est ce qu'elle cherche aussi ce que j'ai perdu ?

Maman me remet dans la boite à ballade et me caresse. 
Elle dit : "A tout à l'heure Petitou, ça va aller..."
Puis la dame m'emporte avec ma boite dans une autre pièce. Elle m'attrape et bientôt tout devient confus...

*****

Une fois de plus, cette sensation étrange...

Je suis réveillé mais je ne contrôle pas très bien mon corps... Je vois ma Maman, elle met sa main dans la boite pour me caresser...

Elle parle avec la dame, il y a de l'inquiétude dans sa voix...

Puis nous repartons en voiture...
A la maison, Maman me met dans la petite cage, elle dit qu'il faut que je reste au calme et que je pourrai rejoindre les filles tout à l'heure.

Ma patte arrière est douloureuse, j'ai un pansement dessus. Maman enlève le pansement et je vois que ma patte est bleue et qu'elle a été rasée.
Maman m'a mis de l'eau tout près du bac à papier où je me suis allongé et elle dépose quelques biscuits en forme de coeur près de moi.
Elle me parle tout doucement, elle essaie de me rassurer.

Plus tard, quand j'ai repris assez de forces pour manger et faire ma toilette, Maman vient me chercher pour me remettre dans la grande cage avec les filles.

Les filles viennent me voir, elles me reniflent. Whisky a même léché ma patte.
Mais je suis fatigué maintenant, alors je vais m'allonger dans le spoutnik et Chaussette vient se blottir contre moi.

*****

Ce week-end, Maman a passé plus de temps que d'habitude devant la cage. Elle vient me voir très très souvent, mais elle ne dit pas mon nom comme elle le fait habituellement.
Pourtant elle sait que si elle m'appelle je vais venir vers elle aussitôt. 

*****

Aujourd'hui, Maman fait un peu de ménage dans la cage, comme tous les jours, puis elle m'appelle.
Je m'approche d'elle et elle m'attrape tout doucement entre ses mains.
Nous sommes sur le canapé. Je me promène un peu puis je viens me poser sur elle.
Elle me caresse...
Elle dit : "J'ai quelque chose de spécial pour toi mon Petitou. Ecoute bien. C'est La Vie en Rose..."

Puis j'entends de la musique, il y a un monsieur qui chante, c'est beau.

Je suis là au creux de son bras, elle me caresse, il y a de la musique, je lève la tête vers elle, elle me dit "Je t'aime Petitou..." .

Dis Maman, c'est ça qu'on appelle le bonheur ?





"Hold me close and hold me fast 
The magic spell you cast 
This is la vie en rose 

When you kiss me heaven sighs 
And tho I close my eyes 
I see la vie en rose 

When you press me to your heart 
I'm in a world apart 
A world where roses bloom 

And when you speak...angels sing from above 
Everyday words seem...to turn into love songs 

Give your heart and soul to me 
And life will always be 
La vie en rose"

(Louis Armstrong, La Vie en Rose)

mardi 30 juillet 2013

La vie est un long fleuve (presque) tranquille

Me revoilà !
Il y a un moment que je ne suis pas venu vous raconter mes aventures !

Mais la vie est si douce, je me laisse transporter par le flot de ce fleuve tranquille qu'est mon quotidien.

Tranquille... enfin presque...
La vie avec les filles parfois c'est très animé. Je fais maintenant partie de leur troupe de zinzins !


Je ne dors plus jamais seul, il y en a toujours une qui vient se coller contre moi.
Et puis, j'aime bien dormir avec Chaussette, parce que c'est la plus calme.
Whisky parle dans son sommeil et Mink est tout le temps en train de gigoter...


Maman me fait souvent des bisous quand elle me porte dans ses bras.
Maintenant elle vient m'attraper dans la cage tous les jours.
Quelquefois je n'ai pas vraiment envie alors je rouspète un peu, mais de toute évidence Maman a compris que c'est juste pour la forme, alors j'accepte qu'elle m'attrape quand même.

En ce moment Maman nous donne du concombre et de l'ananas, c'est drôlement bon et puis c'est rafraichissant, parce qu'il fait un peu chaud.

Hier, pendant la sortie, Maman a mis une piscine dans notre parc de jeu, puis elle a mis des morceaux de concombre dedans.
C'était rigolo de voir Whisky aller à la pêche au concombre.
Moi je n'ai pris que les morceaux qui étaient près du bord, je n'ai pas vraiment confiance en cette piscine.


Maman continue à passer régulièrement du temps rien qu'avec moi. J'aime beaucoup !
Je grimpe sur elle, elle me fait des gratouilles, et de temps en temps, je me pose au creux de son bras et je m'endors sous ses caresses...
Dans ces moments là, le temps s'arrête... Puis, je lève ma tête vers elle pour vérifier qu'elle est bien là et que ce n'est pas un rêve.


J'ai tout ce qu'il faut pour être heureux !
Des copines sympas, une belle cage, de la bonne nourrirure et une maman qui m'aime.

Et devinez quoi ! Je suis très heureux.



lundi 3 juin 2013

A mon Petitou

Mon Petit Lait, 

Cela fait quatre mois maintenant que tu es arrivé à la maison.
Je me souviens de toi, petite créature effrayée, brisée, refusant toute sorte de contact et qui passait la plupart de son temps caché dans sa cabane.
Ton corps n'avait pas été épargné non plus... Ta peau très irritée, tes poils clairsemés... Il te manquait plusieurs griffes et j'ai découvert avec horreur ce trou dans ton oreille, un trou certainement fait avec une aiguille et qui ne disparaitra jamais, preuve qu'on a voulu t'accessoiriser comme un vulgaire jouet...

Tu reviens de loin mon Petitou, et je ne parle pas seulement des kilomètres.

Quand je t'ai ramené à la maison, je n'aurais jamais osé rêver de ce que tu es devenu aujourd'hui. Et pourtant, durant ces quatre mois, tu n'as cessé de me surprendre et de m'émerveiller.

Tu t'es révélé curieux et tellement innocent.
Tout, absoluent tout, semblait nouveau pour toi.
Tu as pris ton premier biscuit en forme de coeur de mes doigts si délicatement, à travers les barreaux de cette petite cage que j'avais déposé sur la table de la cuisine. Je n'oublierai jamais ton expression de surprise mêlée de plaisir.
Ce soir là, tu t'es endormi en creucreutant dans ta cabane rose, ta première nuit à la maison.

Le lendemain, je t'ai installé dans ta cage, celle que je pensais être ta cage définitive tellement ton apprivoisement semblait difficile. Tu m'as prouvé le contraire...

Je t'ai donné ce que j'avais de mieux à offrir.
Ma priorité était ta santé, aussi bien physique que psychologique. Ta marraine Catherine m'a beaucoup aidé à trouver les remèdes pour que tu ailles mieux, je ne la remercierai jamais assez, ta marraine est une fée mon Petitou.

Et puis, tu t'es ouvert tout doucement, comme la plus merveilleuse des fleurs.
D'abord, tu posais ton nez sur ma main à travers les barreaux de la cage, tu venais réclamer ton biscuit à la porte. Ensuite, tu as commencé à explorer les environs. J'ai failli fondre en larmes la première fois que tu es venu sur moi. 
Plus tard, j'ai pu t'effleurer de la main sans que cela ne te gène et bientôt j'ai pu te carresser.
Aujourd'hui, je n'ai qu'à t'appeler pour que tu viennes aussitôt.

Et tu as rencontré mes filles après ta castration, un grand pas pour toi qui avait toujours vécu seul. Tu as franchis une autre étape quand j'ai pu t'installer avec elles, chose que j'avais cru impossible.

Mon Petitou, tu viens d'avoir un an, j'aurais souhaité pour toi que ta vraie vie commence bien avant.
Tu es aujourd'hui si beau, si heureux...

Tu resteras cependant toujours méfiant envers l'humain, je le sais.
Tu ne veux pas que je t'attrape lorsque tu es dans la cage, je te fais sortir à l'aide de ta cabane rose. 
Mais tu ne rentres plus jamais dans ta cage sans que je te porte dans mes bras, je sais que tu m'as donné ta confiance.

Il y a cette chose qui m'émerveillera toujours, c'est cette innocence dans ton regard... Tu as traversé l'enfer mais tu es resté si pur au plus profond de toi.

Tu es, et tu seras éternellement, pour moi, Petitou, le plus beau des ratous.

Tu ne comprendras certainement jamais, tout ce que tu m'as donné, tout ce que tu m'as apporté, tout ce que tu as changé dans ma vie.

Tu es ma fierté, ma petite merveille, mon trésor secret, mon héros, mon ratmoureux...
Tu as volé mon coeur.

Je t'aime, si fort, mon Petitou.


Ta maman.

lundi 27 mai 2013

Un peu de tendresse

Hier, Maman a nettoyé notre cage. Pendant ce temps, les filles et moi étions de sortie sur le canapé.

Elle est vraiment chouette cette nouvelle cage ! Par contre il y a d'autres rats qui vivent à l'étage du dessous, les filles les ont senti, moi aussi, mais moi je m'en fiche un peu.

Quand Maman a eu fini de nettoyer la cage, elle a remis Whisky, Chaussette et Mink dedans.
Puis, elle est venue s'asseoir près de moi sur le canapé en me parlant doucement.
Elle a dit "Ca fait longtemps qu'on ne s'était pas retrouvés comme ça, hein mon Petitou ? Ca m'a vraiment manqué ces dernières semaines...".
A moi aussi Maman...


Je reste là à la regarder quelques instants, elle sourit.

Je grimpe sur elle et viens me mettre au creux de son bras. Elle me caresse.
"Oh... Comme tu es beau mon Petit Lait... Et tu es si doux..."

Nous restons ainsi un très long moment et je finis par m'assoupir sous ses caresses...


Lorsque je me réveille, Maman me grattouille derrière les oreilles.
"On va te peser mon Petitou !"
Ah ? D'accord !
Maman me présente la cabane rose, je rentre dedans et elle la dépose un instant.
Elle dit "551 grammes ! C'est parfait !", puis elle remet la cabane sur le canapé.

Je grimpe dans les bras de Maman qui me porte jusqu'à la cage où elle me donne mon biscuit préféré.



samedi 18 mai 2013

Royal Petitou

Cela fait maintenant près d'un mois que j'ai emménagé avec les filles, tout se passe très bien, elles m'ont accepté rapidement.

Je ne dors quasiment jamais seul, il y a toujours une des filles qui vient dormir contre moi.

Hier, Maman a ouvert la porte à un monsieur qui a déposé une très grande boite. 
Les filles, qui sont de vraies commères, sont immédiatement allées voir de quoi il s'agissait.

Dans la Royal Pouic.
Maman s'est approchée de nous et a dit "Aujourd'hui, on déménage !".
Encore ???

Puis Maman a ouvert la grande boite, en a sorti de grands machins métalliques et elle a commencé à faire plein de bruits : "Cling !", "Clong !", "Aie !!!!".
Moi, je suis parti me recoucher, et une heure plus tard maman est venue nous sortir de notre cage, elle a dit "Encore un petit moment et vous pourrez découvrir votre nouvelle maison !".
En attendant, on a joué sur le canapé, puis Maman est venue nous chercher.

J'ai trouvé ma cabane !
 Elle nous a mis dans une autre cage et a dit "Voilà
 les enfants ! C'est votre Royal Pouic ! Gniiiii !".


 C'est très grand cette Royal Pouic ! Il y a beaucoup  plus de place que dans notre ancienne cage !

 Je prends le temps de bien explorer chaque recoin.
 Oh ! Ma cabane rose est là aussi !



Maman vient me caresser et me dit "Alors, ça te plait mon Petitou ? C'est royal hein ?".
Oui, merci Maman, j'aime beaucoup ! 

Et puis c'est vraiment chouette, les portes sont très grandes et Maman peut venir nous caresser facilement.

Elle referme les portes et nous glisse à chacun un petit biscuit en forme de coeur à travers les barreaux.




mercredi 15 mai 2013

Bon anniversaire Petit Lait !

Bon anniversaire mon Petitou !
Tu as 1 an aujourd'hui et tu es plus beau et plus heureux que jamais !

Aujourd'hui, pour toi, c'est biscuits-coeurs à volonté !

Bon anniversaire mon ratmoureux, je t'aime très fort !



samedi 4 mai 2013

Tadaaaaam !!!

Résutat du concours de portrait de Petit Lait !


Bravo à Emilie avec son Petit Lait shampoing !



"Voilà ma sculpture de Petit Lait, sans prétention mais j'avais très envie de le faire ! Il est fait en tensioactifs naturels, beurre végétal, argile et colorants naturels, en fait c'est un shampoing solide.... Autant dire que cette pâte n'est pas vraiment faite pour être sculptée et mes colorants ont eu du mal a coopérer, mais je crois que ça aurait pu être pire... J'ai juste triché pour les moustaches qui j'ai dessiné. ^^ "

mardi 23 avril 2013

Lettre à Marraine Catherine

Bonjour Catherine, 

Comment vas-tu ?
Maman m'a dit que tu été très triste récemment.

Tout d'abord, merci pour le cube tout doux que tu m'as envoyé, il est très joli et très confortable.

De mon côté j'ai plein de nouvelles réjouissantes !
Tu sais que dernièrement Maman m'a fait rencontrer les filles, c'était rigolo, on s'est bien amusé. 

Dimanche, elle nous a mis, moi et les filles, sur le canapé pour une très longue séance de jeu. Ensuite, au moment de rentrer, Maman m'a porté, m'a fait un bisou et je suis rentré la cage. Mais ce n'était pas la mienne ! Tu te rends compte ? 
Elle a dit "Voilà mon Petitou, c'est ton nouveau chez toi, tu ne seras plus jamais seul... Ca va beaucoup me manquer de ne plus t'avoir tout près de moi, mais je t'ai promis une belle histoire, la voici...". Maman était très émue.
Puis, Chaussette est arrivée dans la cage, ensuite Mink et pour finir, Whisky.

Maman avait mis le cube tout doux dans la cage, mais lundi elle l'a retiré parce que Whisky et Mink avaient commencé à le ronger. (Qu'elles sont bêtes !)
Elle nous met tes jolies cabanes sur le canapé pendant nos sorties.

Et puis elle n'arrête pas de venir voir si je vais bien avec les filles. Je vais très bien !
Tu sais, je garde quand même un oeil sur elle, même si je ne suis plus à côté d'elle. J'ai choisi un super poste d'observation ! Je me mets dans le hamac, de là je peux toujours voir Maman.

C'est chouette le hamac ! On y dors souvent à quatre ! 
Maman a dit qu'elle allait nous en faire un plus grand parce qu'elle ne sait pas si celui-ci "va résister à 1,5 kilos de rats très longtemps".

Et aujourd'hui, alors que j'étais dans le hamac, Maman a ouvert le haut de la cage pour me caresser, et je me suis endormi sous ses caresses...

Je suis heureux ! 
C'est un peu aussi grâce à toi qui est venue me chercher.

Je t'envoie des bisous plein de tendresse, et un petit biscuit en forme de coeur aussi.



Ton P'tit Loup.

PS : Regarde, je t'ai mis des photos !




Regarde ! J'escalade les coussins !     

Dans la cage, on se fait des bisous avec Chaussette ! 

Whisky et moi ! (et Mink qui fait l'andouille)

Et là on mange des corn flakes !





samedi 20 avril 2013

Des bisous !

Depuis quelques jours, je passe une heure tous les après midi à jouer avec les filles.

Au début Whisky était franchement embêtante, mais maintenant ça va mieux, on dirait qu'elle m'accepte vraiment.
Whisky et Mink sont vraiment zinzins !

Moi, celle que j'aime beaucoup c'est Chausette. Elle est gentille Chaussette !
J'aime bien rester près d'elle, elle est calme, elle est douce...

Ma maman aime beaucoup nous regarder quand nous jouons tous ensemble, de temps en temps elle se joint à nous !
Hier, elle s'est accoudée au canapé pour nous observer, Whisky et Mink lui montaient sur la tête. Je suis allé voir Maman pour qu'elle me caresse, elle m'a fait des bisous sur le dos ! Oh ! J'aime bien !

Aujourd'hui, comme d'habitude, Whisky et Mink font les andouilles, Chaussette et moi restons dans notre coin.
Je me demande si Chaussette aussi aime les bisous... Un seul moyen de le savoir ! Je me lance !


mardi 16 avril 2013

Des copines ?

Aujourd'hui ma Maman a dit "On va faire quelque chose de spécial Petitou, il ne faut pas avoir peur, d'accord ?".
Elle m'emmène dans la cuisine et me dépose sur la table.

Oh ! Les filles, Whisky, Chaussette et Mink, sont là !
Ma maman nous laisse tous les quatre sur la table, enfin je peux les rencontrer pour de bon ! On se renifle, on se court après, on se touche... Pfiou ! Que d'émotions !





Mais, je crois que Whisky veux me montrer que c'est elle la chef. Elle m'a mis sa patte dans le nez quand je suis allé manger la compote que Maman a laissé pour nous. Elle hérisse son poil, comme ça elle est presque aussi grosse que moi ! Elle est intimidante, alors je vais me réfugier dans les bras de ma maman.
Ma maman la gronde et la retourne sur le dos, ça a l'air de calmer Whisky.
Après cet épisode, tout se passe bien, mais je suis bien fatigué avec toute cette animation, je m'allonge dans un coin de la table et reste là à observer les filles. 

Je vais vraiment aller habiter avec elles ? Parce qu'elles sont franchement zinzins, je ne suis pas sûr que j'arriverai à suivre leur rythme !
Mais ça me fait du bien de rencontrer d'autres rats, même si je ne sais pas encore très bien comment me comporter avec les filles, je pense qu'elles vont me le montrer.








vendredi 5 avril 2013

La vie en rose...

Aujourd'hui, Petit Lait est trop occupé à faire le tour de sa cage rose pour vous raconter ses aventures alors c'est moi, sa maman, qui vais vous donner des nouvelles.

Aujourd'hui je suis allée chercher du Drybed rose pour la cage de Petit Lait afin que tout soit assorti.
Vous devez le savoir, Petit Lait aime par dessus tout sa cabane rose, qui lui a été offerte par Tata Linou.
Mais pourquoi tant de rose pour Petitou ?




Il était une fois, un petit rat répondant au doux nom de Petit Lait. Il était seul et délaissé, refusant le moindre contact, un petit rat en mal de vivre.
Alors, avec l'aide de personnes formidables, j'ai décidé de lui donner une nouvelle chance de vivre une vraie vie de rat.
Je voulais lui donner "une vie en rose".

A force de patience et d'amour, Petit Lait a fait des progrès à une vitesse incroyable, et me fait aujourd'hui le plus beau des cadeaux...




mardi 2 avril 2013

Petit Lait explorateur !


Aujourd'hui, ma maman m'a dit "Il faut sortir Petitou, tu es trop paresseux !".
J'écoute ma maman et je sors donc de ma cage parce qu'elle insiste.
Lorsque je suis sur le canapé elle dit "Ne bouge pas mon Petit Lait, je vais te mettre du produit contre les parasites, c'est pour que tu restes le plus beau des ratous."
Si c'est pour que je sois le plus beau, je suis d'accord, alors je suis sage et je reste immobile pour que ma maman puisse me mettre les gouttes. Les gouttes ça va, elle m'en avait déjà mis une fois, c'est le pschit que je n'aime pas !
"Voilà, c'est fini Petitou, tu peux y aller !"


C'est rigolo ! Ma maman m'a fait un nouveau parcours avec les coussins du canapé et la couverture !
Mais aujourd'hui le parcours ne me suffit pas ! J'ai décidé d'aller explorer le rebord de la fenêtre, je vois les filles le faire souvent alors moi aussi je veux essayer. 
Mais il n'y a pas grand chose d'intéressant, que des choses en verre ou en métal.



Je retourne sur le canapé et ma maman me caresse un peu quand je grimpe sur elle.
Elle a mis ses pieds sur la table, ça fait comme un pont entre le canapé et la table. Hop ! Je traverse ! Il y a plein de choses sur la table : un rouleau de papier, des bobines de fil, et... hum ! Ca sent bon ça ! Qu'est ce que c'est ?
Ma Maman dit "Ah non mon Petit Lait, ça c'est pas bon pour toi, c'est du chocolat !".
Oh ? Ca avait l'air appétissant pourtant...




Tant pis, je reprends mon exploration. Près de la table il y a un fauteuil, c'est un peu loin alors je saute ! Il n'y a pas grand chose ici non plus, à part un grand chiffon plein de poils, je crois que c'est la place de Sacha, le chat de la maison.
Je saute de nouveau pour rejoindre la table, puis traverse les jambes de ma maman jusqu'au canapé.
Pfiou ! Quelle aventure !

Je grimpe sur ma maman, me dresse sur mes pattes arrières et la regarde un instant. Elle me dit "C'est très bien mon Petitou !".
Puis je viens me mettre au creux de son bras, elle me caresse, me gratte un peu derrière les oreilles et me dit "Tu veux rentrer Petitou ?".
Je lève la tête vers elle. Oui Maman, je veux bien rentrer, je suis un peu fatigué.
Elle me prend doucement entre ses mains, me dépose dans ma cage et me donne un petit biscuit en forme de coeur.

Elle me dit en souriant : "Tu vois mon Petit Lait, on y est presque."



Du nouveau pour le concours de portrait de Petit Lait !


Comme vous la savez sûrement déjà,
Petit Lait et sa maman organisent un petit concours !

Réalisez le portrait de Petit Lait !
Tous les supports sont acceptés, que ce soit en dessin, peinture, tricot,
pâte à modeler, collage de macaronis, etc...
Soyez créatifs !


A gagner : 
Premier prix : Un bon d'achat de 150 SEK (couronnes suédoises) 
dans la boutique Ronroncarré.


Le petit plus : 
A partir de 10 participations nous ajouterons un deuxième prix,
pour 20 participations un troisième prix et ainsi de suite ! 
Par conséquent, plus il y aura de participants, plus il y aura de gagnants ! 


Date limite de participation : 1er Mai 2013.

Envoyez les photos de vos créations avec votre nom à :
ronroncarre@gmail.com



vendredi 29 mars 2013

Concours : Portrait de Petit Lait !

Petit Lait et sa maman organisent un petit concours !

Réalisez le portrait de Petit Lait !
Tous les supports sont acceptés, que ce soit en dessin, peinture,
pâte à modeler ou collage de macaronis !
Soyez créatifs !


A gagner : 
Un bon d'achat de 150 SEK (couronnes suédoises)
dans la boutique Ronroncarré.


Date limite de participation : 1er Mai 2013.

Envoyez les photos de vos créations avec votre nom à :
ronroncarre@gmail.com








lundi 25 mars 2013

Petitou, c'est le plus beau des ratous !

Cela fait maintenant 10 jours que j'ai constaté la disparition de mes testicules. Je ne pense pas qu'ils vont repousser...

Ma maman a dit que très bientôt je vais pouvoir rencontrer les filles et aller vivre avec elles.
J'aime beaucoup ma maman mais il est vrai que j'aimerais bien un peu de compagnie.



Ma maman a encore réarrangé ma cage. Le jour où mes testicules ont disparu, elle a remplacé la litière par une serviette et ce week-end elle a remplacé la serviette par un tapis tout moelleux et tout doux.

Le tapis est si épais que je m'enfonce un peu dedans en marchant mais c'est confortable pour les pattes !


La voix de ma maman est maintenant toujours joyeuse quand elle me parle.
Elle dit que je reviens de loin, qu'elle est heureuse pour moi parce que mes problèmes de peau ont disparu (c'est fou toutes ces choses qui disparaissent en ce moment !) et mon poil devient vraiment joli, que je suis en forme et que j'ai bon appétit.



Elle dit "Petitou, c'est le plus beau des ratous !".

Je crois que ma maman se faisait beaucoup de souci à cause de ma santé, mais je vais très bien maintenant, je ne grignote même plus mes poils !
Elle dit aussi que mon comportement est bien meilleur qu'avant, et, de temps en temps, elle me caresse un peu.

Elle dit "On y est presque mon Petit Lait, encore un petit effort !", je ne comprends pas très bien de quoi elle parle, mais je l'écoute quand même, je suis toujours très attentif quand ma maman me parle.

Souvent, quand je m'allonge dans ma cabane rose, je laisse ma tête dépasser pour pouvoir la regarder. Quand elle me voit ainsi, elle sourit et elle me parle avec une voix pleine de tendresse... Toute la tendresse du monde.



samedi 16 mars 2013

Adieu noisettes...

Vendredi matin ma maman est venue me réveiller très tôt.
Elle a pris ma cabane et m'a déposé dans la petite cage dans laquelle j'avais voyagé jusqu'à sa maison.

Elle a dit "Aujourd'hui mon Petitou, c'est le jour de la castration. Ca va aller mon Petit Lait, tout va bien se passer." 

Ah ! Enfin cette castration ! Super ! Ca veut dire que je vais pouvoir jouer avec les filles après !
Mais je sens l'inquiétude dans la voix de ma maman, je ne sais pas ce qu'il va se passer.

Maman enveloppe ma cage dans une couverture bien chaude, ensuite je sens qu'elle me transporte. Chic ! On part en ballade ?
J'entends le bruit du moteur de la voiture. Puis elle transporte de nouveau ma cage.
Je ne sais pas où nous sommes mais j'entends un chat, je reconnais les bruits des chats, ils font "Miaou".

Ma maman enlève la couverture, je la vois, elle pose sa main sur la grille alors je vais la renifler. Elle parle avec une autre dame mais je ne comprends pas, c'est dans une autre langue...

Elle me dit "A tout à l'heure mon Petit Lait, ça va aller, tout ira bien" puis l'autre dame transporte ma cage et je vois ma maman s'éloigner.
Pourquoi tu t'en vas Maman ? Pourquoi tu me laisses avec cette dame ?
Je ne comprends pas ce que disent les gens ici !!

La dame m'emmène dans une autre pièce, quelqu'un ouvre ma cage, on me touche, on m'attrape ! Qu'est ce que c'est  ?
Je suis tellement paniqué que je ne comprends pas ce qui se passe autour de moi...


*♥* ** ** **♥* ** ** **♥* ** ** **♥* ** ** *** **♥* ** ** ** *


Je me réveille... je me sens tout bizarre... 
Que s'est-il passé ? 
Il y a une dame qui me dit des trucs bizarres, je ne comprends rien...
Je reste allongé... je suis de nouveau dans la petite cage, je sens l'odeur de ma maman sur mon chiffon.
Un peu plus tard, on transporte de nouveau ma cage, je vois ma maman !!
"Coucou mon Petitou ! Oh... tu es tout raplapla..." 
Je lève la tête vers elle, je n'ai pas la force de bouger...
Elle parle avec la dame... Elle met la couverture autour de ma cage... Voiture... 

Ah ! Nous sommes à la maison !

Je me sens faible, fatigué...
Ma maman ouvre la petite cage, elle m'attrape tout doucement et me dépose sur une couverture très douce et très chaude sur ses genoux, elle reste un long moment à me parler tout en me caressant... Je lève la tête vers elle et la regarde...

Puis je vais me cacher dans les coussins du canapé, alors elle m'attrape et me dépose dans ma cage.
Elle a enlevé la litière, le sol de ma cage est tout doux...
Je n'ai pas la force de grimper dans ma cabane rose, alors je m'allonge dans mon bac à papier.

Plus tard seulement, j'ai la force d'aller boire et manger, et finalement j'arrive à me hisser jusqu'à ma cabane.
Je sens que je retrouve petit à petit le contrôle de mon corps.

Dans la soirée, j'ai enfin assez de forces pour entamer une grande toilette ! C'est alors que je remarque quelque chose de curieux...
Mais ! Mes... Mes... MES TESTICULES !!!!

dimanche 10 mars 2013